KLINKERS 2008

 

UN HAPPENING CULTRUREL ESTIVAL DANS LE CENTRE-VILLE DE BRUGES
Après 14 éditions, KLINKERS! jouit d’une réputation établie, mais le festival citadin ne cesse de surprendre. Ses atouts? Son charme réconfortant, les nouvelles musiques. Ses artistes? D’amples héros, des réformateurs du monde et des jeunes loups exubérants. Les sons chaleureux mondiaux sont présentés dans un cadre historique et cosmopolite. Bref, un festival plein d’atmosphère qui suit un parcours musical vibrant.

Cette année-ci, l’affiche se distingue remarquablement par une panoplie d’artistes qui se sont engagés à lutter contre chaque forme d’injustice. OLUDUM, un grand défenseur des droits de la population noire au Brésil vous convaincra sans aucun doute, le jeune artiste belge MILOW représente tous les cœurs brisés de chaque pays, tandis que les lignes de rap d’AMPARANOIA sont socialement légitimes, MELINGO enchante tous les malheureux du monde et ROY PACI vous convertit aux idées de Manu Chao. À chacun son dada !

‘KLINKERS INTIME’ vous présente un mélange de musiques tango, flamenco et klemzer, mais dispose également d’une offre contemporaine vive. La version intime, exclusive et payante de KLINKERS! a lieu au square de Gruuthuse.

À part de ces événements-ci, le festival dispose également d’activités non musicales, comme ‘KLINKENDE KROEGEN’ et le cinéma de plein air. Elles auront lieu respectivement dans de nombreux cafés brugeois et dans le parc Astrid, situé au cœur de la ville.

Comme d’habitude, le festival clôture en beauté avec la septième édition de BENENWERK-‘BALLROOM BRUGEOISE’, la plus grande fête dansante de la Flandre. Sur les 11 scènes disséminées dans la ville entière, vous découvrirez des artistes contemporains branchés ainsi que des groupes établis. L’occasion idéale de danser un tango sensuel sous prétexte d’une étreinte passionnée avec un passant charmant ou de faire un trip (exempt de drogues) à l’écoute d’un dancebeat ardent et répétitif vers le paradis terrestre. Cependant la danse ancienne lindy hop suscite les sentiments des années cinquante. Tout le monde trouve quelque chose d’excitant à sa convenance dans cette Ballroom Brugeoise !